Charte et déontologie

La charte de déontologie

Préambule : Ce code vise à formuler des points de repère déontologiques, compte tenu des spécificités du coaching en tant que processus d’accompagnement d’une personne dans sa vie professionnelle et ou personnelle. Ce code de déontologie est donc l’expression d’une réflexion éthique, il s’agit de principes généraux. Leur application pratique requiert une capacité de discernement.

Attitude du Coach vis-à-vis du client

Article 1: Compétences

Le coach exerce en conscience sa fonction à partir de sa formation personnelle et initiale, de ses formations complémentaires et de son expérience en tant que formateur, manager, coach pour cadre et créateur d’entreprise. L’ICF définie un référentiel de 11 compétences.

Article 2: Posture

Le coach est conscient de sa position, et s’interdit d’exercer sur le client tout abus d’influence de quelque nature que ce soit. Le coach agit avec respect et bienveillance. Il ne prétend pas savoir ce qui est bon ou bien pour le client. Il permet aux réponses d’émerger chez le client en l’aidant à élargir son cadre de référence et à augmenter son niveau de conscience sur lui-même et son environnement. Le coach s’adapte et respecte le rythme et les étapes du développement du client.

Article 3: Autonomie

Le coach veille à augmenter le degré d’autonomie du client. Cela se traduit naturellement par une fréquence moindre des séances en fin de processus.

Article 4: Règles d’éthique du coaching

Le coach ne réalise ni psychothérapie ni accompagnement spirituel. C’est pourquoi le coach s’engage à discerner si la problématique de la personne accompagnée relève éventuellement d’autres disciplines de la relation d’aide et à l’orienter, dans ce cas, vers d’autres professionnels compétents.

Article 5: Restitution

Aucune restitution du contenu des séances de coaching ne sera réalisée par le coach.

Article 6: Respect des personnes

Le coach s’interdit d’exercer tout abus de confiance ou d’influence. Il respecte chaque individu, son origine, sa culture et sa religion. Il fait preuve de loyauté envers ses clients.

Article 7: Bienveillance

Le coach accueille avec bienveillance la parole de la personne accompagnée, sans aucune forme de jugement ni d’évaluation.

Article 8: Refus de prise en charge

Le coach peut refuser de prendre en charge une personne pour des raisons propres au demandeur ou à lui-même.

Article 9: Confidentialité

Le coach est astreint au secret professionnel. Il s’engage à ne pas divulguer d’information communiquée par le client, sauf en cas d’autorisation expresse écrite de ce dernier, ou dans le cas d’actes et /ou intentions répréhensibles punis par les lois en vigueur.

Article 10: Protection de la personne

Le Coach adapte son intervention dans le respect des étapes de développement de la personne cliente.

Attitude du Client vis-à-vis du Coach

Article 1 : Responsabilité des décisions

Le client reste intégralement l’acteur de ses prises de décisions et actions. À ce titre, il s’engage de fait à renoncer à toute demande de dommages et intérêts moraux ou financiers quelconques à l’encontre du coach. Au même titre, le coach laisse au client la responsabilité de ses décisions.

Article 2 : Engagement

Le client est responsable de son engagement personnel dans cette démarche de coaching ainsi que de sa disponibilité pour sa mise en œuvre pendant les séances et en dehors. Il s’engage à placer le coaching dans ses priorités et à s’efforcer de réaliser dans les temps les actions qu’il aura lui-même planifiées.

Le client prend des notes durant les séances, et celles-ci lui permettent de mettre en œuvre les actions qu’il a planifiées durant la séance.

Article 3 : Appropriation

Le client est libre de s’approprier les supports et outils que le coach met en œuvre au cours du coaching. Cela étant, le client est prévenu qu’il peut être peu efficace voire risqué d’utiliser certains outils sans formation préalable. Le coach se dégage de toute responsabilité en ce qui concerne l’utilisation des supports, techniques, outils et méthodes qui pourra être faite par le client en dehors du cadre du coaching.

Article 4 : Liberté de parole

La personne accompagnée peut évoquer tous les sujets qui la concernent.

Article 5 : Ponctualité

Si la personne accompagnée arrive en retard, la séance se terminera quand même à l’heure précédemment convenue.

Article 6 : Paiement en cas d’annulation

Tout rendez-vous confirmé et réservé pour vous est une séance due qui reste payante si elle n’est pas annulée au minimum 48h à l’avance.